Impression en ligne : choisissez les bons logiciels

Il y a des documents qui peuvent être imprimés en ligne. En effet, certains ne correspondent pas aux critères recherchés par les imprimeurs et de ce fait, doivent être adaptés.

Les documents à proposer aux imprimeurs en ligne
Il y a des critères à prendre en compte lors de l’impression, notamment en fonction du support que ce soit une brochure, une affiche, un flyer… C’est la SICOGIF ou Syndicat national des Industries de la Communication graphique et de l’Imprimerie française qui détermine ces critères.

Il est nécessaire de connaître les divers types de fichiers acceptés par les imprimeurs en ligne. Le JPEG ou Join Photographic Expert Group est un fichier facile à utiliser et fiable. Il accepte le bitmap, les niveaux de gris, le CMJN et le RVB.

Le PDF est un format de fichier transférable qui accepte les images vectorielles et bitmap. Il est aussi possible d’enregistrer les tracés, les couches, les claques avec le PDF. Ce dernier peut aussi convertir des couches alpha, de la transparence, des fontes, des profils ICC…

En ce qui concerne le format EPS, il se charge des images en niveaux de gris, celles aux traits, celles vectorielles et bitmap, des CMJN et des RVB. Il est possible d’employer ce type de fichier aussi bien avec adobe illustrator qu’avec Photoshop.

Le TIFF, quant à lui, accepte les images aux traits, celles en niveaux de gris, les tracés vectoriels, les masques, les calques, et les images RVB et CMJN.

Les documents non recommandés par les imprimeurs en ligne
Les formats natifs
De manière générale, les fichiers Natifs, entre autres PSD, Indesign ou QuarkXpress, ne sont pas acceptés par les imprimeurs. Il y a certains problèmes qui peuvent être causés par ces types de fichier, notamment le remplacement de police et la perte de divers éléments.

Le PSD est un logiciel de retouche d’image. C’est le format Natif de Photoshop et il garde les calques de réglage, la transparence, les couches alpha, les masques… Il est efficace pour d’autres types de logiciels de PAO, car son opacité est parfaite pour le In-Design et le QuarkXpress.

Pour AI Adobe Illustrator, il est fait pour les images vectorielles, les tons directs, les calques, les couches, les tracés, les images bitmaps… Le fichier AI est un format PDF fait pour les documents illustrator. Ce type de fichier n’est pas accepté par l’imprimeur qui préfère la version JPG haute résolution.

Fichiers de traitement de texte
Les fichiers Word, Excel et PowerPoint ne sont pas non plus acceptés par les imprimeurs, car ils ne proviennent pas de logiciel PAO. De plus, ils ont également une calorimétrie et une résolution insuffisante.

Il y a cependant certains imprimeurs qui tentent de faire des impressions même si les fichiers ne correspondent pas vraiment à leurs critères techniques. Ceux-ci vont être imprimés en l’état, transformés par l’imprimeur lui-même, ou encore mis en quarantaine en attendant qu’un autre fichier soit transmis par le client. Si ce sont les types de fichiers conseillés par l’imprimeur qui lui sont proposés, la qualité de l’impression sera sûrement excellente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *