Manger durant du mois du jeûne

Ramadan est le neuvième mois du calendrier hijri. C’est essentiellement la période le mois du jeûne, une des obligations religieuses majeures de la religion musulmane. En Espagne, au Maroc ou encore en Indonésie en passant par Les Maldives ou le Canada, les musulmans suivront une stricte discipline durant le mois sacré de ramadan 2011. Tant qu’il y a de la lumière, on ne peut rien avaler, pas de rapports intimes avec son époux ou sa femme, et surtout un comportement irréprochable, voici ce qu’il faut faire que Ramadan soit reconnu.

La religion et la réalité
Ramadan est donc une période d’abstinence, pendant lequel la maigre chère doit se vivre en même temps que la réflexion mystique. Mais, lorsqu’on pense ramadan, on pense aussitôt à cette débauche de sucreries qui s’installe sur les tables des pratiquants de tous les pays.
Chez nous, cette course à la nourriture est augmentée par les distributeurs alimentaires qui planifient les opérations fausse réduction.

Aussi, un temps d’abstinence devient presque sans exception un mois où l’excès et le gaspillage supplante la abstinence. On entasse les plats trop riches, les sucreries et les cocas très sucrés. Comment dans ces circonstancesconditions ressentir le sens de ramadan ?

De quelle façon atteindre une empathie véritable, celle précisément qui nous fait expérimenter chaleureusement les douleurs que subissent durant tous les mois les plus pauvres, si au crépuscule, au moment de le ftour, on se goinfre au point de ne plus être capable de se lever de son siège ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *